• Virginie

Comment améliorer votre coup-de-pied?

Vous êtes très nombreuses à vouloir savoir comment améliorer votre coup-de-pied. Toutes les danseuses idéalisent énormément sur ce sujet, et ne sont jamais satisfaites de ce qu’elles ont !


Je partage ici des informations basées uniquement sur mon expérience de danseuse et sur toute la documentation que j’ai pu lire sur le sujet. Sachez que je ne suis pas une professionnelle de la santé. Ces informations peuvent donc être complétées ou corrigées par des professionnels.


Tout d’abord, le vrai coup-de-pied est lié à notre structure osseuse qui n’est pas modifiable. Il est donné par l’arche qui se forme sous le pied et par la bosse qui se forme sur le pied quand on le pointe.


Certaines personnes n’ont pas d’arche sous le pied, elles ont les pieds plats : elles n’ont pas de coup-de-pied quand elles dansent. A l’inverse, certaines personnes ont un coup-de-pied naturel très formé sans avoir jamais pratiqué la danse. Conclusion, un fort coup-de-pied est une donnée de naissance qui ne s’acquière pas avec le travail.


Pour savoir quel type de pied vous avez, prenez l’empreinte de votre pied et comparez-la au schéma. Pour voir cette empreinte, il suffit de se mouiller les pieds et de les poser sur du carrelage ou sur un tapis sec, ou sur un papier coloré (se mettre debout et sans appuyer plus que la normale).


La bonne nouvelle si on n’a pas la chance d’avoir un coup-de-pied naturel, c’est qu’on peut  quand même travailler la ligne de son pied. On va travailler sur la souplesse optimale de la cheville et du pied. Des petits exercices simples et beaucoup de pratique permettent d’améliorer sa ligne de pied, dans la limite de ce qui est physiquement possible pour chacun(e). Votre conformation osseuse vous impose des limites, et ces limites sont différentes pour tout le monde. Si vous tentez de les dépasser, vous allez abîmer votre corps.


PREMIER EXERCICE :

Assis par terre, les jambes allongées devant vous en 6ème position. Faire de lents mouvements flex / pointe, en décomposant totalement le mouvement et en articulant le pied au maximum. Insister sur le passage par la demi-pointe. Cet exercice peut être réaliser avec une bande de renforcement en caoutchouc qu’on trouve en magasin de danse.


DEUXIÈME EXERCICE :

Debout face à la barre (ou tout autre meuble à bonne hauteur). En première position : demi-plié, relevé demi-pointe sur demi-plié, tendu sur demi-pointe, poser. Répéter et enchaîner sur le mouvement inverse : relever, plier sur relevé, poser les talons, tendre. A faire lentement et régulièrement.

Variante avec les pointes : suivre cette animation, puis faire à l’envers : relever sur tendu, plier sur pointes, passage par demi-pointe, puis poser les talons au sol, et tendre.


TROISIÈME EXERCICE POUR MUSCLER L’ARCHE DU PIED :


Utilisez une balle de tennis ou un objet cylindrique dur (comme une bouteille de déodorant, une canette, une petite bouteille d’eau…). Debout (vous pouvez vous tenir), mettre cet objet sous la plante du pied et le faire rouler d’avant en arrière sans qu’il vous échappe.






Pour finir, il existe des pratiques vieillottes et dangereuses dont je souhaiterais ne plus jamais entendre parler : il s’agit de glisser ses pieds sous un meuble ou un radiateur, assis par terre, et de tendre les jambes , tout en gardant les orteils coincés sous le meuble, afin de forcer la pointe.


Ces pratiques sont ridicules et dangereuses et ne doivent jamais être suivies. Vous risquez de vous blesser gravement ou d’abîmer petit à petit vos chevilles, ce qui vous gênera toute votre vie et pénalisera fortement votre pratique de la danse. Amis professeurs de danse, arrêtez le massacre et apprenez à vos élèves le respect de leur corps.

Source : Passion Ballet

© 2020 All That Dance - BE0543879097