• Virginie

Est ce que la danse en vaut la peine ?

L’un des critères permettant de mesurer la réussite d’un parcours est la réalisation de l’objectif final.

Elisabeth Morray

L’objectif le plus direct de la formation de danseur est sans doute de devenir un danseur professionnel. Nous pourrions donc dire que si nous avons atteint cet objectif, tout le sang, la sueur et les larmes versés pendant un long et fastidieux apprentissage en ont valu la peine. Mais est-ce que le seul résultat que nous souhaitons de notre parcours de danseur est cette fin singulière ? En tant qu’artistes et techniciens à qui on a constamment dit qu’il fallait se mettre la pression pour acquérir de nouvelles compétences, et s’améliorer dans ce que nous savons accomplir, il ne nous semble pas juste de dire que ce titre de danseur professionnel est tout ce dont nous avons besoin. Je dirais que la capacité à obtenir ce titre n’est pas réellement ce qui nous définit en tant que danseurs. Chaque partie de vous-même est investie lorsque vous dansez, mais le type d’environnement et le type de formation influe considérablement sur le bonheur ressenti par le danseur. Elisabeth Morray «Peu d’environnements d’entraînement font vraiment du bon travail avec cette idée d’embrasser l’ensemble du danseur», explique Elisabeth Morray, la psychologue des danseurs du Boston Ballet. Pour beaucoup de professeurs, le studio est un environnement dans lequel le seul résultat envisagé est une carrière professionnelle. Il peut être très difficile de travailler avec cette définition étroite de la carrière. Mais un environnement de studio dans lequel plusieurs résultats sont considérés comme sains et méritant d’être poursuivis permet de développer différents aspects de l’identité et de la force du danseur et donc d’avoir un parcours bien mieux vécu par le danseur. Si vous parlez d’engagement pré-professionnel et que la danse est probablement l’activité dans laquelle vous consacrez le plus de temps et d’énergie après l’école, alors vous devez vraiment regarder comment cet engagement est dirigé. Certes, une carrière professionnelle serait considérée comme un résultat positif, mais d’autres compétences et forces développées dans le studio peuvent se montrer tout aussi importantes. On peut donc se poser la question : qu’est ce que la danse m’apporte ? Nous donne-elle (simplement) la forme physique, la coordination motrice et la musicalité? Peut-être que c’est (seulement) le caractère, la bravoure et la force mentale? La danse développe un nombre incroyable d’aptitudes physiques, émotionnelles, sociales, etc… La danse vous donne certainement plus que la formation professionnelle. Prenons un exemple : Alice et sont amie Laura dansent ensemble à l’université. Laura a déjà sa carrière professionnelle. Elle est à la faculté de médecine alors qu’Alice n’a pas encore de carrière. Elle lui explique que les recruteurs de sa faculté de médecine étaient vivement intéressés par son parcours en tant que danseuse. Ils savaient que cela lui donnait une compréhension inhérente du corps humain, une discipline incroyable et la possibilité de désirer une approche créative et élégante de son travail. La pratique de la danse nous donne des valeurs que nous ne réalisons peut-être pas consciemment, mais demandez à tout parent, ancien danseur ou patron qui a eu des danseurs comme employés, et ils conviendront avec enthousiasme que la poursuite de la danse procure de précieuses connaissances et ouvre de nombreuses perspectives . Particulièrement lorsque l'on parle d’une formation à un niveau pré-professionnel, nous parlons d’un parcours qui guide chaque partie de votre vie ; son développement physique, émotionnel, social, créatif… Bien qu’il n’y ait pas nécessairement autant d’opportunités de développement des capacités intellectuelles que dans des études plus “conventionnelles”, les danseurs développent ce que les psychologues appellent une compétence exécutive. Elle s’applique à toute autre activité que vous choisissez. La danse est une activité globale qui laisse de la place à la croissance et aux défis. Elisabeth Morray


Alors, la danse en vaut la peine. Mais vaut-elle toutes les souffrances infligées au danseur ? Malgré toutes les qualités positives que nous pouvons développer grâce à notre travail acharné, la danse a un coût qui dépasse de loin l’argent et le temps. La danse est difficile! C’est épuisant! Il faut une force incroyable dans toutes les facettes possibles de votre être. Peu importe que vous soyez dans une entreprise à temps plein, que vous soyez indépendant, que vous gagniez beaucoup d’argent ou que vous occupiez quatre autres emplois, être un danseur testera encore et encore chacune de vos limites. Ce que nous faisons à notre corps, cet effort physique, cette usure qui peut être irréversible, n’en est que la moitié. Nous fournissons également un effort émotionnel incroyable et constatons que notre identité tout entière peut être basée sur notre existence dans cette quête. En dansant, vous vous donnez cette définition. Les efforts que vous faites, les processus et les approches que vous apprenez durant votre parcours dans la danse resteront ancrés en vous et font partie de qui vous êtes. Vos ligaments foulés et votre cartilage croustillant seront également à vos côtés! Et quel que soit votre point de vue, vous avez eu la chance de vous définir comme un danseur et ça, ça en vaudra toujours la peine.


Source : Master Danse

4 vues

© 2020 All That Dance - BE0543879097